MA VILLE PRATIQUE La vente à emporter


Faut-il vivre pour manger ou manger pour vivre ?

Peu importe, il faut manger !...

Revient alors la sempiternelle question : "Qu'est-ce qu'on mange aujourd'hui ?" et parfois, par manque de temps, d'idées ou de courage, on baisse les bras et l'on envie la chance des habitants des grandes villes qui ont un grand choix de traiteurs près de chez eux.

Pourtant, dans notre ville, à deux pas de chez nous, il existe de vraies possibilités de restauration à domicile, gourmandes et peu onéreuses. Alors, suivez-nous pour découvrir, peut-être, les res- sources et bonnes surprises que nous réserve notre ville...

SUR LA PLACE DU MARCHÉ...

À la boulangerie, pour la pause «casse-croute», on trouve un choix de sandwichs frais du jour au poulet, au jambon ou aux crudités. Avec la formule déjeuner, pour quelques euros qui permettent l’achat d’un sandwich et d’une pâtisserie ou de deux viennoiseries, la boisson est offerte. 20, place du marché — 01 34 89 00 50

Le café des sports, ouvert tous les jours sauf le dimanche, propose un plat du jour à 10 $ le midi, en fonction des arrivages du marché, à consommer sur place. Mais aussi, le saviez-vous, à emporter ! Ainsi est-il possible d’avoir un repas complet avec boisson et dessert à dévorer chez soi. Pour les repas de famille d’une dizaine de couverts, il faudra passer commande du menu quelques jours avant. Envie d’une choucroute ou d’un gigot de 12 heures ? Il suffit d’en discuter avec Pascal qui est à l’écoute de tous les besoins et de toutes les envies. Il saura trouver la recette ad hoc et la livrera à domicile si vous le souhaitez. 4, place du marché — 01 34 89 00 19

À la « Boucherie Parisienne », en plus des viandes à la coupe, les plats les plus compliqués à réaliser sont à portée de main ! Moussaka, petit salé aux lentilles, coq au vin, et cetera. À partir de 4€ la part, à chaque jour, son plaisir...

La nouvelle équipe de Vincent Plesant, constituée de deux bouchers, de deux vendeuses et d’une caissière, met tout en œuvre pour retrouver l’affluence que connaissait la boucherie il y a quelques mois. Sa recette est simple : revenir à sa tradition de bon service aux clients.

Par exemple, pour ceux qui soignent leur ligne, la boucherie parisienne vous invite à suivre le régime « digitopuncture ». Vincent est parfaitement informé de cette nouvelle méthode diététique et propose les plats conseillés pour ce régime. Il concocte les menus de la semaine réalisés à base de viandes, poissons, œufs, légumes frais et épices que recommande cette méthode et peut même livrer à domicile à partir de 6€ par jour. Pour ceux qui ne suivent pas de régime, il peut aussi préparer des repas sur commande pour une ou quelques dizaines de personnes, livrés dans une armoire chauffante qui conservera le chaud. Ouvert tous les jours sauf le lundi après midi. 13, Grande Rue — 01 34 89 01 91

La Pizzeria « Le Valinco » décline une quinzaine de pizzas cuites au four, chaque jour sauf les dimanche et lundi, à 11€ la pizza. Il suffit de commander sur place ou par téléphone et de venir récupérer sa commande quelques minutes plus tard. Bien sûr, il est possible de « personnaliser » le contenu de sa pizza, mais il faut savoir raison garder et rester cohérent ! La pizza est fournie avec une sauce piquante et une serviette. Mais ce n’est pas tout, les plats de la carte sont aussi « à emporter », dans une assiette pour un repas en amoureux ou de 4/5 personnes ou dans un plat pour une dizaine de couverts. Pour les petites quantités, une demi-heure de délai devrait suffire, mais attention aux soirs de rencontres sportives, la demande est plus forte ! Pour des quan- tités plus importantes, par exemple d’une dizaine de parts, il sera préférable de le prévoir quelques jours à l’avance.

Alors, les brochettes de gambas, lasagnes au bœuf ou aux légumes et le fameux tiramisu pourront trôner sur vos tables pour ravir les papilles. Toutes les demandes, là encore, peuvent être étudiées. Et réalisées ! Y compris pour les repas de famille de 20/30 personnes. Il suffit d’en parler avec Kahlissa et Frédéric pour lancer les bons plats faits maison... Valinco !

3, place du marché — 01 34 89 47 26

RUE SAINT NICOLAS...

Comme son nom l’indique, L’Auberge Espagnole s’inspire des délices hispaniques comme la paëlla, le riz noir à l’encre de seiche, les fameuses tapas, ou autres tortillas. Les plats à emporter sont servis dans des barquettes en plastique pour 2 à 6 convives. Au- delà, ils seront servis dans des plats à retourner à sa propriétaire. Il est même possible d’emprunter un «paëllero» à gaz pour faire réchauffer un grand plat de paëlla sur la table. Pour un plat du jour classique comme une escalope, mais toujours agrémenté d’une touche ibérique, il faudra compter une dizaine d’euros. Tout ce qui se trouve sur le menu est à emporter et... 10 % moins cher. Il ne faut pas hésiter, car rien n’est impossible pour Marie-Laure, l’aubergiste ! Quand un client a une soudaine envie d’un poivron farci, pour ne prendre que cet exemple de tapas, un simple coup de fil et le voilà satisfait. Et ce tous les jours sauf le mardi et le samedi midi.

27, rue St Nicolas — 01 34 89 97 53

La Rose des Sables, comme tout le monde le sait est une roche « évaporitique » que l’on trouve principalement dans les déserts et dont la forme rappelle les pétales d’une rose... Mais à Neauphle- le-Château c’est un restaurant spécialisé dans la cuisine orientale qui propose des plats à emporter. On pourra commencer le repas

par une Salade marocaine ou des Briouats. Ce sont de petites en- veloppes de « ouarka » (feuilles de bastela), farcies de différentes façons, frites dans de l’huile bouillante, dorées et croquantes. Pour continuer, une pastilla ou, bien entendu, les différents cous- cous et tajines faits maison. Les plus gourmands pourront même terminer par un dessert marocain.

Tout ce qui figure sur la carte des menus peut s’inviter à la maison. Si, un soir, une envie de diner oriental se fait sentir, un simple appel téléphonique et Mohamed mettra en route la cuisine. Pour deux ou pour 4/5 personnes, une petite heure de délai suffira pour préparer votre repas du soir. Pour quelques dizaines de convives, il faudra prévenir au moins une semaine avant. Tous les jours (sauf le lundi), avec vos casseroles ou pas, selon ce qui sera convenu avec le patron, il ne vous restera plus qu’à venir chercher votre commande et à vous régaler autour d’un bon thé à la menthe.

12, rue St Nicolas — 01 34 89 61 89

Vous l’avez bien compris, des solutions existent à Neauphle-le- Château. Que l’on soit épicurien ou simplement rationnel, affamé ou bien gourmet, chacun trouvera son bonheur, sans se ruiner ni mettre la main à la casserole....

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© Copyright 2017 par NODDI Conseil - Tous droits réservés

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram